Ressources

Bibliographie : 

Barrett Frank J. (1996). « The Organizational Construction of Hegemonic Masculinity: The Case of the US Navy ».Gender, Work & Organization.

Bereni Laure, Jacquemart Alban (2018). « Diriger comme un homme moderne. Les élites masculines del’administration française face à la norme d’égalité des sexes ». Actes de la recherche en sciences sociales.

Bertrand Julien, Court Martine, Mennesson Christine, Zabban Vinciane (dir.) (2015). « Socialisations masculines, del’enfance à l’âge adulte ». Terrains & Travaux.

Bourcier Marie-Hélène, Molinier Pascale (coord.) (2008). « Les fleurs du mâle. Masculinités sans hommes ? ».Cahiers du genre.

Cockburn Cynthia (1991). In The Way of Women: Men’s Resistance to Sex Equality in Organizations. London,Macmillan. 

Connell Raewyn (1995). Masculinities. Berkeley and Los Angeles, University of California Press. 

Connell Raewyn (1998). « Masculinities and Globalization ». Men and Masculinities.

Connell Raewyn (2014). Masculinités. Enjeux sociaux de l’hégémonie, Paris, Amsterdam.

Dejours Christophe (1997). « Virilité et stratégies collectives de défense dans les nouvelles formes d’organisation dutravail ». Les Cahiers du MAGE.

Devreux Anne-Marie (2002). « Du balai et du fusil. L’apprentissage de la domination masculine à l’armée ». InBessin Marc (dir.), Autopsie du service militaire, 1965-2000, Paris.

Devreux Anne-Marie (2004). « Les résistances des hommes au changement social, émergence d’une problématique». Cahiers du Genre.

Duret Pascal (1999). Les Jeunes et l’identité masculine. Paris, PUF. 

Goffman Erving (2002). L’arrangement des sexes. Paris, La Dispute. 

Gourarier Mélanie, Rebucini Gianfranco, Vorös Florian (2015). « Penser l’hégémonie », Genre, sexualité & société.

Gourarier Mélanie (2017). Alpha Mâle. Séduire les femmes pour s’apprécier entre hommes. Paris, Seuil. 

Jamoulle Pascale (2008). Des hommes sur le fil. La construction de l’identité masculine en milieux précaires. Paris, LaDécouverte. 

Molinier Pascale (1997). « Psychodynamique du travail et précarisation. La construction défensive de la virilité ». InAppay Béatrice, Thébaud-Mony Annie (dir.), Précarisation sociale, travail et santé, Paris, iresco. 

Molinier Pascale (2000). « Virilité défensive, masculinité créatrice ». Travail, genre et sociétés.

Neveu Éric (2012). « Gérer les « coûts de la masculinité ? » Inflations mythiques, enjeux pratiques ». In DulongDelphine, Guionnet Christine, Neveu Éric, Boys Don’t Cry! Les coûts de la domination masculine. Rennes, Pressesuniversitaires de Rennes.

Rivoal Haude (2017). « Virilité ou masculinité ? L’usage des concepts et leur portée théorique dans les analysesscientifiques des mondes masculins ». Travailler.

Viveros Vigoya Mara (2018). Les couleurs de la masculinité. Expériences intersectionnelles et pratiques de pouvoiren Amérique latine. La Découverte. 

Vörös Florian (2015) Les usages sociaux de la pornographie en ligne et les constructions de la masculinité. Unesociologie matérialiste de la réception des médias, thèse de doctorat en sociologie, Paris, ehess. 

Vuattoux Arthur (2018). « Adolescent Masculinities and Juvenile Justice in France ». NORMA (International Journalfor Masculinity Studies), 13, 2 (en ligne). 

Zolesio Emmanuelle (2012). Chirurgiens au féminin ? Des femmes dans un métier d’hommes, Presses universitairesde Rennes. 

Xavier do Monte Izadora (2019). Genre, Paix et Sécurité. Les normes qui régissent les opérations de paix desNations Unies. Thèse de sociologie, université Paris 8.